Tentative de masque ethnique, le pire des arts plastiques à l’école

D’un côté le projet, de l’autre la réalité.

Dans un précédent article, nous avons abordé le lourd sujet de la séance d’arts plastiques complétement claquée à l’école.
Car oui, d’un côté, il y a chez certains profs une vision de l’art, une volonté de partager l’univers d’un artiste. Il y a un projet noble, celui de démocratiser la culture. Après l’exposition des œuvres de ses élèves, le nom de cet enseignant sera dans toutes les bouches. On ne parlera plus que de lui. On goûtera sa subtile pédagogie, son sens affiné de la didactique des arts plastiques. Les milieux les plus snobs de l’Education nationale, celles et ceux qui dorment derrière les bureaux des services arts et culture, feront de lui LE prof à la mode.
Et puis, de l’autre côté de la vie, il y a la réalité, les croûtes, les purges. En voici quelques exemples.
Continue à nous envoyer tes croûtes par mail ou sur nos réseaux.

L

💖 Soutiens-nous en librairie. Offre-toi Le prof parfait n’existe pas. On y donne 500 conseils trèèèèès pratiques pour la classe. Commande-le maintenant sur AmazonFNAC et les autres plateformes.

Nos dernières conneries publiées

insérer HTML