9 histoires vraies qui prouvent que WhatsApp au travail, c’est l’enfer

Rien que le son de la notif, ça met les nerfs.

On déteste WhatsApp. Tout s’y mélange. Le pro, le perso. Le dimanche à 10 heures, ta collègue Nadia te demande si tu as finalisé le compte-rendu de la réunion. Le dimanche à 11 heures, Michel ton beau-frère t’invite à une cousinade à Châteauroux. Le dimanche à midi, ta collègue Nadia renvoie son message de 11 heures auquel tu n’as pas répondu en ajoutant : Déso de te déranger le dimanche ma belle smiley cœur smiley bisous. Tu es à deux doigts de craquer. Tu n’aimes pas qu’on te parle de boulot le week-end, tu détestes Châteauroux et tu détestes encore plus les gens qui écrivent : ma belle.
Nous t’avons demandé en story sur Instagram en quoi WhatsApp au travail, c’est angoisse en forfait soirs et week-ends. Voici 9 histoires vraies qui prouvent que WhatsApp, c’est l’enfer.

💖 Soutiens-nous en librairie. Offre-toi Le prof parfait n’existe pas. On y donne 500 conseils trèèèèès pratiques pour la classe. Commande-le maintenant sur AmazonFNAC et les autres plateformes.

Nos dernières conneries publiées