Prof, les signes que tu as attrapé la gale

Schritsch, schritsch, schritsch…

Toute la journée, un enseignant est confronté à de nombreux risques : agressions verbales et physiques, accidents en classe ou débat interminable à propos du sens de circulation sur le parking de la salle des fêtes au conseil d’école.
On en parle peu, et pourtant la gale « peut toucher tous types de personnes, quels que soient leur âge, leur hygiène et leur milieu social » (source : amélie.fr). Sophie, l’une de nos fidèles lectrices, est actuellement touchée. Professeur des écoles, elle l’a contractée à l’école. Voici ses quinze derniers jours racontés en quelques signes qui grattent et démangent.
Article co-écrit avec Sophie B.

  • Tu ressens un besoin irrésistible de te gratter entre les doigts des mains, mais aussi à l’avant des poignets, au niveau du nombril, sur les fesses et partout ailleurs. Tu penses à une allergie à ta nouvelle lessive, mais non. Le lendemain, tu te retrouves en petite culotte devant ton médecin qui t’annonce, froidement, que tu as la gale. Tu as la gale, et aussi un peu la honte.
  • Tu as un prurit, une envie permanente de te gratter. Tu repenses à tes années étudiantes, douce période où tu fis le choix de devenir enseignante. Tu te voyais, chemisier pastel et pantalon clair, se promener dans les rangées de la classe, expliquant à à des élèves sages et buvant tes paroles la différence entre et et est. Aujourd’hui, tu es effondrée sur la cuvette des toilettes, culotte baissée, se grattant les fesses jusqu’au sang.
  • Tu l’as dans la peau. Elle te caresse, te colle, se love en toi nuit et jour. On ne s’emballe pas. Rien de torride, bien au contraire. Depuis ton divorce, tu enchaînes les rendez-vous ratés avec des toquards prétentieux. Tu rêves depuis des semaines d’un moment grave érotique avec ton nouveau mec sous une douche brûlante ? Tu as passé ta Saint-Valentin dans une baignoire d’eau froide pour calme ton prurit.
  • Tu as des boutons qui apparaissent en sillon ici et là. Grosse bouffée de chaleur mais aussi de nostalgie : tu retrouves les points à relier de ton enfance.
  • Tu as envie de pleurer. Au sortir de la salle-de-bain, tu constates dans le miroir que tu es devenue un babouin. Tes fesses ne sont même plus rouges, elles sont cramoisies.
  • Tu lances machine sur machine à 60 degrés. Dans ton appartement, le linge sèche partout. Un jean pendu au-dessus du radiateur, un chemisier sur une chaise de la cuisine et le reste, en cas d’apparition inopinée du soleil, sur les gardes corps. Chez toi, c’est l’Italie.
  • Il faut tuer la bête, l’empêcher de réapparaître. Tu laves et relaves ton linge à 60° puis tu l’enfermes dans des sacs poubelles. En quarantaine les pulls, jupes et petites culottes. Dans ton salon, ce n’est plus l’Italie, c’est la déchetterie de ton quartier. Limite, tu dois badger avant d’aller déposer un nouveau sac. La preuve en image :
  • Tu traites le matelas, le canapé, les vêtements avec des aérosols qui coûtent un bras, un bras couvert de boutons bien sûr. Tu es tellement nerveuse et épuisée que tu traites aussi ta famille, tes voisins, tes collègues mais pas de la même manière.
  • Tu n’es pas pointée du doigt, et ça c’est une bonne nouvelle. Tu préviens tes collègues par mail, les informe de ce qui t’arrive et le mets en garde. Personne ne prends de tes nouvelles, s’enquiert de ta santé. Cette pudeur les honore non ?
  • A propos de collègues, tu n’as même pas d’arrêt de travail. Tu ne dors plus depuis des jours. Tu es contagieuse mais tu dois quand même aller bosser. Une lueur de bonheur dans ce marasme. Tu ne peux t’empêcher de passer plus de temps que d’habitude, de coller, de serrer ta collègue qui te mène la vie dure depuis des années. Elle t’en a fait voir ? Elle va voir ce que c’est de se gratter nuit et jour. Satisfaite et vengée, tu repars en sifflotant un air de France Gall : « Elle l’a, elle l’a… »

🚀Notre nouveau livre débarque en librairie ce 24 avril 2024. Pour être les premiers à bénéficier de nos 500 conseils trèèèèès pratiques, précommandez maintenant votre exemplaire du livre Le prof parfait n’existe pas ! Disponible sur AmazonFNAC et les autres plateformes.

Nos dernières conneries publiées