Monique Choutard nommée Ministre de l’Education nationale

Le nouveau gouvernement a été annoncé ce jeudi après-midi.

C’est l’une des surprises de ce nouveau gouvernement. Cet après-midi, lors de l’annonce par le secrétaire général de l’Elysée des membres du nouveau gouvernement, un nom était sur toutes les lèvres des commentateurs de la vie politique, celui de Monique Choutard.

Inconnue des médias et du grand public, Monique Choutard était jusqu’à ce matin professeur et directrice d’une école à Cérans-Foulletourte (Sarthe). “C’est un proche de Gabriel Attal qui est venu me voir ce matin à l’école, se souvient Monique. On devait être sur les coups de neuf heures, pas plus tard. C’est pas compliqué, j’étais en train de faire le rituel de la date avec mes moyennes sections. Il est entré et il m’a dit que Monsieur Macron et Monsieur Attal avaient pensé à moi pour être ministre de l’Education nationale. Au début j’étais un peu surprise, pensez-vous, et puis je me suis dit : Monique, une occasion comme ça, ça ne se rate pas. Alors, j’ai pris mon sac et puis mon manteau, et me voilà.”

Alors que les noms d’Aurore Bergé ou Stanislas Guérini circulaient avec insistance, c’est finalement Monique Choutard qui hérite du poste de ministre de l’Education nationale. “Nous souhaitions quelque chose de disruptif, nous confie en off un proche du premier ministre. C’est quelqu’un qui vient de la société civile, qui n’a pas de mandat politique et surtout, ce sera une vraie nouveauté, c’est enfin quelqu’un qui sait de quoi il parle.
 
A l’heure actuelle, nous n’avons pas encore beaucoup d’informations sur la nouvelle ministre de l’Education nationale. Enseignante, directrice d’école, Monique Choutard (née Pierquin) a 56 ans. Très engagée dans le domaine associatif, elle fut pendant 20 ans la présidente de Toutouyoutou-Foulletourte, le club d’aérobic. Marié à Jean-Pierre Choutard, chauffagiste, elle a la réputation d’être une femme qui ne s’en laisse pas compter. Un tempérament qui transparaît d’ailleurs dans ses premières déclarations à la presse au sortir de l’hôtel Matignon : “J’ai dirigé une école pendant 30 ans, alors c’est pas un petit ministère qui va me faire stresser. Donc ce soir je rentre tranquilou bilou à Cérans-Foulletourte parce qu’il y a Yvette et Michel qui viennent manger. Et dès demain, je me mets au travail. »
Visiblement ravie d’endosser cette nouvelle fonction, Monique Choutard nous adresse un dernier mot, l’œil rieur : « Pour tout vous dire, je n’ai pas la pression. Je ne devrais pas vous le dire parce que c’est mon patron, mais n’oubliez pas que j’arrive dans de très bonnes conditions : je passe après le petit Gabriel qui n’a rien foutu pendant 6 mois ».

Nos dernières conneries publiées