Ivre, il signe le pacte enseignant

Les faits se sont déroulés hier.

Montauban. Les faits se sont déroulés ce lundi 19 juin en début de soirée dans la cour de récréation de l’école Patrick Juvet. Au terme du dernier conseil d’école, Sébastien Chouromanesco, 44 ans, fut accosté par Martine Viandox, la directrice alors qu’il poursuivait avec la présidente de l’association de parents d’élève le débat principal qui a occupé une bonne partie de la réunion. Tous les deux débattaient, un verre à la main, du remplacement des baguettes d’angle de mur qui se décollent dans la salle de motricité .“C’est là que j’ai compris qu’il avait un peu abusé du rosé pamplemousse servi à la fin de la réunion, nous raconte Martine V. Mais je n’avais pas d’autre choix que de lui poser la question”.
En effet, la directrice devait indiquer à son inspectrice avant la fin de la journée la liste des enseignants de l’école souhaitant signer ce fameux pacte.

Rappelons que le pacte enseignant est un nouveau dispositif du ministère de l’Education nationale qui consiste à augmenter le salaire des enseignants en échange de quelques heures supplémentaires car les professeurs ne travaillent en moyenne que 15 heures par semaine.

Adossé à un poteau du préau, un verre de rosé à la main, Sébastien Chouromanesco a confirmé à plusieurs reprises auprès de sa directrice qu’il souhaitait signer le pacte enseignant. Selon plusieurs témoins, il aurait déclaré : “Moi je le signe le pacte. Les heures sups, les devoirs faits, le soutien scolaire, le rosé pamplemousse, la vodka-pomme, le picon bière, moi je prends tout tu m’entends, tout ! Vas-y Martine, fais pas ta crevarde et ramène des Curly.”   

Appelés en renfort, les policiers sont rapidement intervenus. Le dépistage d’alcoolémie a révélé un taux de 1,82 g par litre de sang. « Nous sommes soumis à beaucoup de pression, nous confie Martine Viandox, et nous exerçons un métier de plus en plus difficile. J’ai vu des collègues pleurer, craquer, mais jamais s’engager dans le pacte enseignant. Ce soir, nous avons franchi un cap dans l’ignominie. C’est terrible.« 
Alors que la directrice d’école peinait à cacher ses larmes, le fourgon a quitté le parking de l’école pour emmener Sébastien R. au poste de police. Selon des sources proches de l’enquête, le professeur de CM1 aurait chanté toute la nuit dans sa cellule : « Pap Ndiaye, si tu savais, ton pacte où on se le met ! Au-cu, au-cu, aucune augmentation ! »

🚀Notre nouveau livre débarque en librairie ce 24 avril 2024. Pour être les premiers à bénéficier de nos 500 conseils trèèèèès pratiques, précommandez maintenant votre exemplaire du livre Le prof parfait n’existe pas ! Disponible sur AmazonFNAC et les autres plateformes.

Nos dernières conneries publiées